Aujourd’hui à Paris, allez au zoo adopter votre filleul

Le zoo de Vincennes vient de rouvrir ses portes, on a trouvé originale l'idée de parrainer un animal du zoo, en voici quelques uns qui attendent leur parrain.

 

LUCALUCA, le singe laineux a été élevé à la main au zoo de Twycross, avec Molimo, né du même père, de 6 ans son cadet. Puis, lors de son séjour à la Vallée des Singes en France, il fait la connaissance de Chorito, jeune singe laineux mâle. Au Parc Zoologique de Paris, Luca partage son espace aux côtés de Molimo et Chorito, dans la biozone Amazonie-Guyane. Plus âgé que les autres, c’est le mâle dominant de la bande. Il n’hésite pas à rouler des épaules pour asseoir son autorité et peut se montrer impatient et capricieux quand il n’obtient pas ce qu’il veut.La cohabitation de Luca, Molimo et Chorito étant devenue houleuse avec les femelles à la Vallée des Singes, les trois camarades ont été confiés un temps au zoo de Bâle, avant d’être transférés au Parc Zoologique de Paris.

AdelineADELINE,la girafe est la meneuse du groupe ! Elle est la seule, par exemple, qui a tenté de sortir de l’ancien enclos. Elle est toujours la première à sortir dans l’enclos extérieur et tout le monde la suit.C’est une gourmande qui adore la barbotine et la pastèque. Quand les soigneurs lui donnent de la pastèque dans l’eau, elle fait en sorte de ne sortir que sa longue langue afin de ne pas se mouiller.Elle a eu des petits avec lesquels elle a toujours été très protectrice.

TEGUTEGU,la mygale terrestre mesure entre 7 et 8 cm de long et peut vivre jusqu’à 10 ans en captivité. La mygale terrestre, encore appelée mygale à poils bouclés, se nourrit principalement d’insectes. Les mygales produisent de la soie à usages multiples. Elles fabriquent des toiles-tapis de sol pour muer, des loges de ponte pour garder les cocons remplis d’œufs, des toiles en nappe ou en tube comme refuge ou parfois comme piège pour capturer de grosses proies. Ames sensibles s'abstenir.

ARAMISARAMIS,semble entièrement noir mais ses tâches sont encore visibles si l’on regarde attentivement. Les jaguars comme Aramis touchés par ce qu’on appelle le mélanisme ne forment pas une espèce ou une sous-espèce distincte, ils représentent environ 6 % de la population.Aramis, Tao et Black Earl faisaient partie du programme d’échange d’animaux inscrit dans le cadre de l’EAZA (Association européenne des zoos et aquariums)

ZOEZOE, la grande koudou a été élevée à la main au Parc Zoologique de Paris. En 2010, pendant les travaux de rénovation du parc, elle est partie au Zoo de Duisburg, en Allemagne où elle a donné naissance à un mâle. Il y a quelques mois, elle est revenue au Parc Zoologique de Paris.C’est une femelle très calme et très docile. Elle se laisse faire lorsqu’il faut lui apporter des soins médicaux et écoute très bien les soigneurs lors des rentrées et sorties.

ARAPAIMAANONYME, L’arapaïma peut mesurer plus de trois mètres, peser 300 kg et vivre jusqu’à 45 ans. Sa chair est particulièrement savoureuse, et il fait ainsi l’objet d’une pêche intensive.L’arapaïma peut s’asphyxier s’il ne vient pas respirer toutes les dix à vingt minutes à la surface. Si les jeunes possèdent des branchies efficaces quelques jours, elles perdent en partie leur fonction chez les adultes. Ceux-ci utilisent alors leur vessie natatoire (diverticule de l’œsophage propre aux poissons) comme des poumons. Autre fait rare chez les poissons, mâle et femelle construisent un nid et protègent les alevins.L’arapaïma est un des plus gros poissons d’eau douce du monde. Telle une armure, ses larges écailles le protègent des morsures de piranhas.

TANATANALa grenouille tomate se nourrit de vers, d’araignées et de petits mammifères. Elle mesure entre 6 et 10 cm et peut vivre jusqu’à 10 ans en captivité. Le mâle est de couleur jaune-orangé tandis que la femelle est davantage rouge-orangé. Cette dernière peut pondre jusqu’à 1 500 œufs ! Si elle se sent menacée, cette grenouille gonfle son corps et exhibe sa couleur, plus vive chez la femelle. Sa peau sécrète une toxine qui n’est pas dangereuse mais irritante et gluante et qui colle aux dents des prédateurs qui tenteraient de l’attraper

 

Il y encore beaucoup d'autres animaux, alors lancez-vous, voici ce que le parc Zoologique vous propose en contrepartie :

http://www.parczoologiquedeparis.fr/fr/participez/parrainage/contreparties

Petit bémol : On déplore le prix du billet d'entrée qui est exorbitant, 23 € pour un adulte et 15 € pour un enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>