Oeuf de Fabergé

Les Oeufs de Pâques créés par Peter Carl Fabergé

Oeuf de Fabergé Les spectaculaires OEufs de Pâques créés par Peter Carl Fabergé pour la famille impériale russe entre 1885 et 1917 sont les oeuvres d’art les plus célèbres et les plus impressionnantes de cet orfèvre-joaillier.

Oeuf de Fabergé Objet fantaisie empreint de virtuosité, à la finesse et à la complexité stupéfiante, chaque OEuf de Pâques impérial, conçu sur un thème précis, foisonne de références personnelles et culturelles.

Oeuf de Fabergé La cérémonie annuelle de présentation de l’OEuf de Fabergé, intensément intimiste, avait pour toile de fond un contexte historique extraordinaire, conférant à ces objets un charme extrême et poignant.

Oeuf de Fabergé Sans doute puise-t-il également son inspiration dans la coutume ancestrale qui consiste à apporter à l’église, le jour de Pâques, des oeufs peints à la main pour les faire bénir avant de les offrir à ses proches. Au fil des ans, la coutume a évolué et de somptueux présents, incrustés de pierres précieuses, sont traditionnellement échangés à Pâques dans la haute société de Saint-Pétersbourg.

Oeuf de Fabergé La tradition débute en 1885, lorsque le tsar Alexandre III charge Fabergé de créer un OEuf de Pâques orné de pierres précieuses pour l’offrir à son épouse, la tsarine Maria Fedorovna. Le premier OEuf de Pâques impérial, baptisé OEuf à la poule, est réalisé en or ; à l’intérieur de sa coquille en émail blanc, qui s’ouvre sur un jaune d’oeuf en or mat, une poule en or contient une minuscule réplique en diamants de la couronne impériale suspendue à un minuscule oeuf en rubis monté en pendentif.

Oeuf de Fabergé Les surprises cachées dans la précieuse coquille de ces oeufs écrins sont, à chaque fois, attendues avec impatience. La tradition se poursuit jusqu’en 1917, Nicolas II offrant un oeuf à sa femme, Alexandra, et à sa mère, la tsarine douairière ; ce sont les cadeaux les plus somptueux, les plus fascinants et les plus envoûtants qu’il ait été donné au monde de voir, et sans doute les objets les plus iconiques de l’histoire des arts décoratifs. 

Oeuf de Fabergé Indissociable des vies, des amours et des destins tragiques du dernier des Romanov, le tsar Nicolas II, et de la tsarine Alexandra, l’histoire de Fabergé l’est aussi à la révolution russe qui a bouleversé le cours de l’histoire mondiale.

Oeuf de Fabergé Huguenot d’origine, doté d’une imagination fertile, de multiples talents et d’un remarquable sens des affaires, Peter Carl Fabergé devient orfèvre-joailler à la Cour impériale de Russie, où il crée des bijoux et objets d’art exquis, notamment les légendaires OEufs de Pâques impériaux aussi somptueux qu’ingénieux.

Oeuf de Fabergé Sa renommée mondiale attire une clientèle composée de rois, de nobles, de magnats et d’industriels mais aussi l’intelligentsia artistique de Paris, Moscou, Saint-Pétersbourg et Londres. En 1917, la révolution russe met violemment et définitivement fin à la dynastie des Romanov et sonne le glas de la Maison Fabergé.

Les Bolchéviques confisquent les ateliers et leurs trésors, la production est arrêtée et Peter Carl Fabergé et sa famille fuient la Russie. En 1951, la famille Fabergé perd ses droits sur la marque : il lui est interdit de produire et de commercialiser ses créations sous le nom Fabergé.

Pourtant, au fil des décennies, la marque Fabergé séparée des descendants de la famille en dépit de leurs efforts pour honorer et perpétuer leur héritage, fait preuve d’une résistance extraordinaire.

Sa légende perdureauréolée de mystique, de charisme et de délicatesse.

Un oeuf de Fabergé vient tout récemment d'être retrouvé sur un marché aux puces.

L'oeuf de Fabergé retrouvé au marché aux Puces

OEUFS COLORES

Histoire d’oeufs de Pâques

Pâque, selon la tradition juive

Pâque (sans "s") est une fête juive célébrée le 14ème jour du premier mois du calendrier juif. Les ancêtres du peuple juif étaient esclaves des pharaons d’Égypte. Sous l’influence de Moïse, ils s’organisèrent et s’enfuirent. Cette libération, appelée l’Exode, est depuis lors célébrée par les Juifs chaque printemps. Les Juifs ne disent pas pâques mais "Pessah".

Les oeufs rouges

Pâques selon la tradition chrétienne

La fête chrétienne de Pâques est destinée à rappeler le souvenir de la résurrection de Jésus-Christ. Durant les premiers temps de la chrétienté, le calendrier utilisé pour fixer la date de Pâques était le calendrier juif ou babylonien. Les Églises d'orient célébraient Pâques le dernier jour avant la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps (14 Nissan) commémorant ainsi la mort de Jésus. La résurrection de Jésus survint le 16 Nissan, en même temps que Pessah, la Pâques juive. Voilà tout simplement pourquoi le jour de la résurrection du Christ est appelé Pâques.

 

Oeufs colorés

La tradition de Pâques dans le monde 

La fête de Pâques est célébrée différemment selon les coutumes des pays du monde.

En France et dans la plupart des pays européens, les cloches des églises, véritables symboles de Pâques ne sonnent pas du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques, car l’histoire raconte qu’elles se rendent à Rome où elles se chargent d’oeufs. À leur retour, elles survolent les jardins et lancent tous ces oeufs… pour le plus grand plaisir des enfants !

Mais dans d'autres pays d'Europe, les messagers de pâques, ne sont pas les cloches : au Tyrol, c’est la poule. En Suisse, un coucou. En Allemagne, un lapin blanc. Dans les pays anglo-saxons, un lièvre.

En Italie, le prêtre bénit les oeufs de Pâques. Lors du repas du dimanche de Pâques, les maîtresses de maison les placent au centre de la table où tout le monde se réunit. Le repas de fête peut alors commencer !

En Australie, le jour de Pâques, ce ne sont pas les cloches qui apportent les oeufs, mais le lapin de Pâques ! Il les cache dans le jardin et les enfants s’amusent à les chercher.
 
En Bulgarie, un ou deux jours avant Pâques, la coutume veut que les familles chrétiennes envoient une miche de pain et 10 à 15 oeufs teints en rouge à leurs amis turcs. Honorés par ces présents, ceux-ci remettent en général un peu de monnaie au messager qui vient porter ces oeufs.

Oeuf en chocolat

La tradition des oeufs de Pâques

L’oeuf de Pâques est le symbole de l’éclosion d’une vie nouvelle et de la fertilité. Donner des oeufs en cadeau à Pâques ou pour célébrer l’arrivée du printemps, est une tradition installée depuis des centaines d’années.

Il y a environ 5000 ans, les Perses offraient déjà des oeufs de poules comme cadeaux porte-bonheur pour fêter le printemps ! C'est réellement à partir du XIIIe siècle que les premiers oeufs peints firent leur apparition en Europe. Ils s'échangeaient à l'occasion de la fin du Carême, symbolisant ainsi la fin des privations de l'hiver.

Aujourd'hui, les oeufs de Pâques sont en chocolat. Cette tradition est relativement récente. Les moulages en chocolat ont fait leur apparition durant la première moitié du XIXe siècle.

On peint et on décore les oeufs de Pâques aux quatre coins de la planète. La décoration des oeufs est, dans certains pays, considérée comme un art. 

Certaines personnes croient que les oeufs de Pâques ont des pouvoirs magiques. Enterrer les oeufs de Pâques peints à la main au pied d’une vigne la ferait pousser plus rapidement. D’autres pensent que si l’oeuf reste enterré pendant cent ans, le jaune deviendra un diamant ! Incroyable, non ?